Trail de La Meuse

Trail de La Meuse à Revin 14 juin.

Le retrait du dossard avec un lot au choix (manchettes,porte-bidon,..) à l'office de tourisme qui se situe près du camping.

Le soleil est au rendez-vous.

Fabien me prévient que le parcours c'est du "sauvage". Cela promet.

A 9h, on se rend ensemble (15 et 30km) au départ réel après le brieffing.

Parcours

Les premiers centaines de mètres sont plats mais cela ne dure pas. Voici la première montée en monotrace suivit d'une deuxième plus technique.

Pour l'instant, je garde mes bâtons pliés pour ne pas blesser un courreur pressé qui n'as pas de patience.

La bifurcation intervient après 3 kilomètres. Je respire enfin, il y a des écarts entre les concurrents.

Une nouvelle montée, je déplie mes bâtons qui seront bien utile durant le parcours.

Un point de vue sur la vallée avant de s'enfoncer dans la forêt.

Maintenant je comprend pourquoi le 1er ravito se situe au 3ème kilomètre.

On traverse un pont, puis on descend le long de la Meuse par une petite descente bien pentue.

Sentier n'est pas des plus facile.

On arrive au ravito qui se situe à Anchamps. Je suis avec la première féminine que je laisse partir. Elle va me mettre 50 minutes dans la vue.

Au départ du ravito, une route en béton qui monte,qui monte... 

Nous arrivons à la remontée d'un ruisseau. Je pensais que j'allais galèrer mais non. Je me sens relaché.

On sort du cours d'eau à l'aide d'une corde.

Un nouveau point de vue de la vallée. Il y aura plusieurs vues sur la Meuse durant la course.

Passage technique très pentu, où on est obliger de mettre les mains.

11407187 443010189202080 6093761323952608611 n

Snapshot 5

On longe une grande clôture puis on pénètre dans le domaine par un escalier. C'est une réserve naturelle. Je pensais aperçevoir quelques animaux.

On sort de la réserve pour s'engager sur hors piste. A un certain moment j'étais hors de la trace, j'étais une dizaine de mètres paralèlle du parcours,très vite rectifié. Mais je me plante un peu plus loin,à l'arrivée sur un sentier, en longeant une rubalise mise à travers le chemin. Il fallait bifurqué à gauche. 2 coureurs m'ont suivit. Erreur d'une trentaine de mètres seulement.

Du coté de Les Mazures passage sous un tunnel puis un peu plus loin, surprise, un ravito supplémentaire. Sur le parcours,il n' y a que de l'eau.

Snapshot 6

Une montée, une de plus. En haut de celle-ci, 2 courreurs font un selfie.

Je vois passer un groupe avec 4 féminines. J'entame une descente technique complètement crispé. Pas bons pour mes cuisses.

On arrive sur un plateau, où on voit des fleurs mauves à perte de vue.

On traverse un terrain dense en petits arbres et des hautes herbes. J'essaye de rester le plus relaché possible pour éviter les douleurs aux jambes.

Snapshot 7 1

Un point de vue sur Saint Nicolas où se trouve le 2ème ravito (22km).

Cela fait un bout temps que je ne voit personne.J'arrive au ravito après une bonne descente.

Je retrouve un gars épuisé. Je discute un peu avec les bénévoles.

Je redémarre en bas d'une cote. Je récupère très vite le gars.

Toujours des monotraces pas trop technique.

L'avant dernière cote, je remonte encore des gars.

Après les avoir dépassé, j'atteind le sommet où je fait un petit détour pour atteindre un point de vue sur la vallée. J'entend un des gars qui disait qu'il n'avait plus de force pour monter vers le point de vue.

Dans la descent une crampe dans le mollet gauche que j'arrive à maitriser assez vite. Un peu plus loin, un des gars est au sol avec une crampe au mollet. Un coureur, qui nous rejoint, sort un spray et lui coseille de rester encore un peu au sol en attendant que cela fasse effect. Je continue pour tomber sur "fantomas"(Bruno). Je m'arrête afin qu'il montre un trou dans le rocher.

 

11539072 490857764405962 5281420667267509831 o

En bas de la dernière montée, je vois un traileur assis et un autre qui s'arrête pour admirer cette cote. Je prend un rythme régulier grâce à mes bâtons. Je dépasse quelques uns. Je suis derrière 2 féminines qui se demandent quand cela va finir. Elles me laissent passer. Nous étions pas encore à mi-montée.

Voilà la descente vers la Meuse enfin.

Après avoir longé le cours d'eau, nous traversons en diagonale le fleuve.

En général, j'ai peur quand je pénétre dans l'eau mais pas cette fois-ci. Je fait confiance à mes bâtons pour garder mon équilibre.

Une fois de l'autre coté, j'accèlère pour parcourir le dernier kilomètre.

On passe 2 tourniquets le long du camping et voilà l'arrivée.

Derrière la ligne, Fabian me félicite.

31.4 km en 5h09' - 1540m dénivelé.

Merci aux organisateurs et bénévoles pour leurs travail  effectué pour nous offrir cette belle journée.

Traver

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 25/06/2015

×