Randonnée nocturne Liévin 2015

En vue de ma participation aux 104 km de la Bouillonnante, je veux me mettre dans les conditions de la course c.à.d. courir de nuit avec un départ à minuit.

La randonnée de 50km de Liévin me parait une bonne option.

L'inscription se fesant à la salle Chanzy pour 14 euro.

On peut choisir entre un sac à dos ou un verre thermos. Je choisi le dernier.

Le départ se fait à partir du parvis de l'Hotel de ville.

Mon objectif : me faire plaisir sans me cramer les jambes.

7h à 7h30 me parait un objectif raisonnable.

Lievin2

On traverse une partie de la ville pour trouver un chemin agricole au 3 ème kilomètre.

Des gars me dépasse pour ralentir un peu plus loin. Ils le feront plusieurs fois.

J'entend derrière moi des féminines qui "papotent". Je ralenti pour un arrêt pipi.

Je redémarre  et je rejoint les 2 féminines. Je me cale derrière elles.

Les gars qui fesaient l'élastique, en fait ils les accompagnent.

Le test de la lampe Kalenij run light et ma nouvelle lampe frontale Boruit jt font merveille.

Lievin10

Dans une partie boueuse,les fémines sont un peu en difficulté. Je cours à coté de Laurent et on échange quelques mots. On atteind un ravito placé en campagne au 10 ème km. Un verre d'eau à la menthe et un Balisto. On repart après que tout le groupe s'est ravitaillé.

Je me recale derrière les femmes qui ont une allure régulière.

On atteind au 16ème km à Verdrel  une salle pour un ravito bien garni.

Toujours un verre à la menthe, ma boisson que j'avalerai à chaque ravito et quelques raisins secs.

A partir de là, Raphael nous quitte parce qu'il doit rentrer tôt. Le rythme maintenant des gars devient plus régulier.

On discute pas mal. Je me sens très à l'aise avec le groupe qui m'ont intégré dans leur groupe. Ils appartiennent au club de AC  Servins.

De plus, ils connaissent très bien le parcours. 

Lievin7

Pour Anne, la distance maximale qu'elle a parcouru jusque là était le semi.

Pour Lise, elle prépare le 100km de Steenwerck. Son mari, Laurent qui nous accompagne, est leurs entraineur.

Ravito à Estree-Cauchy (24km), à Camblain (32km).

Là, 2 gars s'arrêtent. L'un est près de sa maison et est bénévole pour une manifestation qui va dérouler dans quelques heures. L'autre soufrant au mollet prend une bonne décision en s'arrêtant avant que cela s'agrave.

Dans la salle de Camblain,mon verre à la menthe avec une tartine au pâté.

On repart à 4.

Les démarrages sont pas faciles,il faut à chaque fois faire chauffer le "moteur".

Il faut dire qu'il fait "frisquette". On observe parfois du givre sur l'herbe et les voitures.

Lievin11

Direction maintenant Mont St Eloi (37km), Souchez (46km).

On a parfois des points de vue sur le bassin minier.

On aperçoit le monument Canadien illuminé.

Mais lorsque l'on va passer tout près, les lumières sont éteintes.

Pas mal de cotes pour la fin du parcours et faux plats.

Un dernier ravito à Givenchy en Gohelle.

Mon éclairage est maintenant faible et comme je ne porte plus mes lunettes depuis pas mal de kilomètres, je me sens pas à l'aise.

On blague pour les derniers instants magiques passé sur le parcours.

Voilà, la salle d'arrivée en 6h49' (52.7km - 800m déniv)

Une tasse de café avant de quitter mes compagnons très sympatiques de route que j'ai appréciés.

Merci aux organisateurs et aux bénévoles présents aux ravito avec leurs bonnes humeurs. 

Lievin12
 

 

Posted by Patrick Verhaeghe on lundi 6 avril 2015

3 votes. Moyenne 4.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 18/04/2015

×